CE QUE NOUS AVONS APPRIS DURANT NOS 2500 PREMIERS KILOMETRES DE BIKEPACKING

Nos amis Ashley et Quentin ont gentiment écrit ce billet de blog et nous racontent les débuts de leur aventure de bikepacking de la France jusqu’en Asie.

Bikepacking in Sicily

C’est dans la fraicheur de l’hiver que vous avons finalisé nos derniers préparatifs. Encore un peu dans le gaz après les festivités de la nouvelle année, nous voilà partis, tentant courageusement d’équilibrer toute notre charge sur les premiers mètres… Depuis, nous avons roulés à travers la Provence, la Corse, la Sardaigne, la Sicile, la Calabre, les Pouilles et le nord de l’Albanie. Les 2500 premiers kilomètres ont été riches d’enseignements, dont les plus importants vous sont partagés ici sur le blog de Musette.

 

Who suspected snow in Southern Italy?

Avant de partir

Tout d’abord, il est important de bien réfléchir à ce que vous souhaitez accomplir pendant votre voyage. Si votre but est d’aller jusqu’au bout de vous-même et de vous surpasser, vous ne choisirez surement pas le même itinéraire que si vous voulez aller tranquillement à la rencontre des locaux. Cette réflexion guidera non seulement votre itinéraire, mais aussi ce que vous emporterez avec vous et surtout votre état d’esprit tout au long du voyage. Il ne s’agit pas du tout de tout respecter à la lettre et vous pourrez bien entendu changer d’avis en cours de route, mais avoir une idée d’où vous allez, comment vous y allez et pourquoi vous y allez sont des éléments qui vous aideront à avancer.

Notre itinéraire total devrait dépasser les 20 000 km. Nous avons choisi nos vélos pour leur robustesse, leur simplicité à réparer, mais aussi pour leur look. Quentin roule sur un Trek 520, et Ashley avec un vélo assemblé par Musette avec un cadre vintage Sunn Symp. Pour les sacoches, notre choix s’est porté sur la baggagerie Ortlieb qui nous paraissait être la plus fiable sur le marché et dont les sacoches nous permettaient d’emporter tout ce que nous avions besoin. Nous roulons avec des pneus larges pour pouvoir sortir des routes goudronnées. Un de nos objectifs était de pouvoir passer du temps avec les locaux dans des endroits de campagne assez reculés, et cela signifiait donc s’éloigner des principaux axes et emprunter des chemins de Gravel.

Changing a tire tube is always a pleasure

Les choses à connaître en mécanique vélo

Connaître les bases de la mécanique vélo avant de partir est vivement recommandé : Par exemple, savoir changer une chambre à air, poser des rustines, changer des patins de freins ou bien changer les câbles de vitesse, de freins… N’hésitez pas à vous faire aussi conseiller par un pro sur votre position. Quelques centimètres de différence en hauteur ou d’inclinaison de votre selle peuvent changer complétement votre ressenti et faire disparaître certaines douleurs. Un bon réglage sauvera vos genoux, vos hanches et votre dos.

Pour préparer notre expédition, nous avons effectué quelques jours de formation avec un mécano, en notant tous ses conseils, en prenant des photos de tous les outils et gestes clés. Le but était d’apprendre à réparer, ajuster et anticiper les principaux problèmes mécaniques. Gardez aussi à l’esprit que vous devez être prêt à faire face à des réparations de fortune pour tenir jusqu’à la prochaine boutique vélo ou jusqu’à la réception de la prochaine pièce, car vous n’aurez pas nécessairement tout l’outillage nécessaire avec vous.

Sicilian backroads bikepacking

Itinéraires bis plutôt que voies rapides

Très logiquement, les itinéraires les plus rapides sont les routes départementales ou nationales. Cependant, ces voies sont généralement très chargées en véhicules, bordées d’industrie et pas esthétiquement très belles. La pollution sonore des voitures sur ces routes est clairement désagréable et aucun cycliste ne se sent très en sécurité vis à vis du trafic incessant. Depuis le départ, nous avons donc cherché à éviter ces routes pour rouler dans les parcs naturels et les coins les plus reculés. Les chemins loin de l’autoroute se sont révélés bien plus sympa pour rouler, même si le dénivelé et les distances sont bien plus importants.

Même si le profil de ces routes est plus difficile et que cela vous demande plus de détours, les rencontres et les paysages y sont généralement incroyables. Hors saison, le trafic est quasi inexistant et vous aurez la route juste pour vous ; Le bivouac sera lui aussi plus simple et de meilleure qualité.

Riding through a protected forest in Sardina can only be done with bigger tires

stone city bikepacking

Moins, c’est bien

Un des mantras du bikepacking est de partir léger. Et pourtant, difficile de réduire la liste déjà longue de tous vos essentiels. Si vous partez l’été, vous pourrez surement vous en tirer en dormant à la belle étoile tous les soirs, mais vous risquez aussi de finir trempé. Idem, partir sans réchaud, c’est prendre le risque de manger ses pâtes crues car on n’a pas réussi à faire le feu… donc à chacun sa méthode ; Pour notre part, nous avons décidé de privilégier le confort par rapport à la légèreté, car nous effectuons un long voyage au cours duquel nous allons affronter tous les types de climats et de saisons.

Quand on est vraiment en mode full-touring, la journée est bien remplie, et ce dès le réveil. Du rangement du campement du matin jusqu’à la vaisselle du soir, il y a toujours un petit quelque chose à organiser, réparer, rafistoler, nettoyer ou préparer. Moins vous aurez d’affaires, moins il y aura de choses à réparer mais ne vous inquiétez pas, il y aura toujours quelque chose à faire pour vous occuper !

best wild campsites, in a cave Matera

Looking out of tent

Un petit mot sur le camping sauvage

A vélo, nous faisons quasiment toujours du camping sauvage, sauf lorsque nous sommes invités. Au début, nous étions qu’à moitié rassuré à l’idée de poser notre tente n’importe où, mais plus nous avançons et plus nous sommes à l’aise avec les petits bruits des humains et de la nature.

Voici une petite liste de ce que les locaux pensent du camping sauvage, d’après notre expérience terrain.

Soit :

  1. Ils s’en foutent
  2. Ils sont curieux, trouvent ça cool et viennent vous voir avec de la nourriture et des cadeaux
  3. Ils nous proposent un autre endroit

Quand on trouve un endroit où se poser, on évalue rapidement si c’est une propriété privée. Si oui, on essaye de trouver quelqu’un et lui demander si c’est ok de planter notre tente à cet endroit pour la nuit. Le plus simple pour faire ça, c’est de créer un bon premier contact : on raconte notre histoire, d’où on vient, qui on est, où est ce qu’on va et surtout que demain à la première heure nous aurons repris la route… Si c’est non, on peut jouer la carte du « il fait tout noir, c’est juste pour la nuit » ou demander s’ils peuvent nous indiquer un lieu pas trop loin (la plupart du temps, ça marche). Jusqu’à présent, nous n’avons eu aucune expérience négative de camping sauvage et toutes ont été plutôt super. Pensez juste à bien être discret et à ne rien laisser derrière vous !

Alone on a beach in Corsica

Voyager à vélo, c’est un mode de transport qui vous permettra de rentrer facilement en contact avec les locaux et à être plus en harmonie avec la nature qui vous entoure. Soyez curieux, ouvert d’esprit, préparés à l’imprévu et bienveillants envers les gens que vous rencontrerez, car cela sera bien plus enrichissant que de rouler la tête dans le guidon jour après jour. Depuis notre départ nous avons de rudes journées mais aussi de grands moments de fun, le tout est à garder.

Notre voyage “En Selle” c’est moitié-moitié entre le vélo et le cheval. Pour le moment, nous avons roulé à vélo de la France jusqu’en l’Albanie, nous avons traversé l’Albanie à cheval puis nous prévoyons de rouler à travers la Bulgarie, la Grèce, la Turquie, la Géorgie, et l’Azerbaïdjan cet automne-hiver 2019. Si envisagez de rouler à travers l’Asie, n’hésitez pas à vous envoyer un petit message, on sera ravi de partager notre expérience (ou un bout de chemin) avec vous. Vous pouvez nous trouver sur http://www.enselle.voyage ou sur notre compte instagram @enselle.voyage

Silent pine forests

All photo credits: @enselle.voyage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s