Bike-packing en vélo cargo de Bordeaux à Morocco

En 2019, notre ami Teo a pris la décision de partir à l’aventure en solo, mais au lieu de prendre son vélo gravel, il a choisi un vélo cargo Omnium. Nous voulions savoir pourquoi, nous avons donc décidé de lui poser quelques questions sur son voyage.

Quelles ont été tes motivations pour faire ce voyage? Et pourquoi le Maroc?

Alors c’est plutôt simple, il y a deux ans j’avais fait Bordeaux – Milan en pignon fixe, et en un peu moins de deux semaines. Depuis j’avais envie de retenter l’expérience en allant plus loin et en partant plus longtemps; j’avais environ 2 mois de libre avant mon départ hivernale en Asie et en cherchant une destination avec une météo agréable en octobre/novembre, un coût de vie faible et de jolie paysage j’ai tout de suite pensé au Maroc! En plus j’avais jamais mis les pieds au Maghreb donc ça me motivait encore plus.

Tu as vendu ton vélo de gravel, en choisissant plutôt de prendre ton Omnium, quelles ont été tes raisons de cette décision?

Avant mon départ j’avais deux vélos à disposition mais pas suffisamment de cash pour 2 mois de trip, j’ai donc pris la décision de me séparer de mon gravel bike. D’un côté la route aurait été plus simple et moins fatigante en gravel, mais de l’autre le cargo me permettait d’amener plus d’affaires et plus facilement. Je suis vraiment parti dans une optique vacances et découverte plutôt que sportive.

Tu dois vraiment aimer les Omniums. Qu’est-ce que tu aimes tant chez eux par rapport aux autres vélos?

C’est juste le vélo parfait à tout faire, à vide c’est presque comme un vélo classique, et dès que tu as quelque chose (ou quelqu’un) à transporter tu ne te poses pas de questions, il suffit de charger et c’est partie!

Tu es parti avec beaucoup de matériel ? J’imagine que tu as tellement eu de la place, que tu as pu rajouter au fur et à mesure de ton périple?

Non pas spécialement, j’aime partir light et tout est réfléchi et optimiser. La seule chose que j’ai changé en cours de route c’est mon système « autonomie électrique » mais plus par la contrainte que par choix. Je suis partie avec une grosse batterie externe mais je l’ai perdue en cours de route et j’ai switché pour un panneau solaire (je préférerais la première option).

Quel itinéraire as-tu emprunté? Et comment as-tu navigué?

Ma première idée était de rejoindre le Portugal plus ou moins par le chemin de St Jacques de Compostelle pour ensuite longer la côte jusqu’à Algésiras, puis quelques jours avant le départ je me suis rendu compte qu’une amie était en Erasmus à Madrid, changement de plan j’ai traversé l’Espagne en plein milieu, Bilbao, Madrid, Cordoue, Malaga puis Algésiras.

Une fois arrivé à Tanger après 1h30 de traversée j’ai longé la côte Marocaine sans destination précise … Et puis un beau matin j’ai reçu un message de deux amis français « On arrive à Ouarzazate dans quelques jours, tu fais quoi toi? », quelques recherches sur Google (itinéraire, lieux à visiter, vol pour rentrer en France par la suite) et puis la réponse quelques minutes plus tard « Je suis à 400km je vous rejoins ». Donc j’ai tracé l’itinéraire le soir pour le lendemain en utilisant Google maps, j’ai essayé plusieurs applications GPS vélo mais je me suis perdu à chaque fois.

A-t-il été assez facile de trouver des spots de camping?

Globalement oui, en Espagne j’ai fait uniquement du camping sauvage, je cherchais juste un petit parc (souvent à l’avance sur Google maps) et je posais la tente à la tombée de la nuit. Une fois au Maroc j’ai alterné entre auberge de jeunesse, camping, camping sauvage, surfcamp et hébergement chez l’habitant ; tout le monde m’avait déconseillé le camping sauvage dans le nord mais à partir de Essaouira je campait souvent sur la plage ou des les champs et j’ai jamais eu le moindre soucis.

Tu devais avoir beaucoup de gens qui te regardent de façon amusante et te posent des questions. As-tu rencontré beaucoup de monde grâce à votre mode de transport?

Oui énormément, surtout au Maroc, personne n’avait jamais vu un vélo de ce type, c’était la porte ouverte vers plein de belles conversations avec les locaux. J’ai aussi croisé quelques cyclistes en voyage, certains allant vers le Nord, d’autres allant vers le Sud, mais le rituel était le même à chaque fois, arrêt et discussion obligatoire !

Comment était la traversée en ferry?

Très rapide, seulement 1h30, mais avec le décalage horaire c’était 30 minutes. Petite anecdote, le ferry arrivant en fin d’après midi sur Tanger, j’avais réservé une auberge pour la nuit, mais ce que je ne savais pas c’est que le port de Tanger était à plus de 50 km du centre en ville. C’était un peu la panique quand il a fallu avaler ces kilomètres non prévus dans ma journée et avant que le soleil ne se couche. Hors de question de rouler de nuit au Maroc.

Faire du vélo au Maroc était-il très différent d’en Europe?

Pas vraiment, on croise beaucoup beaucoup moins de vélo, les voitures ont tendance à te frôler un peu plus, et les policiers à t’arrêter plus souvent juste pour discuter mais ça reste du vélo.

Quelle a été la partie la plus difficile? Quelque chose s’est mal passé?

À la fin du voyage, la fatigue physique et la solitude sur le vélo, mais c’est uniquement mental, ça fait partie du jeu.

Quel a été ton moment préféré?

Le feeling à chaque arrivée dans une nouvelle ville, un nouveau spot. Le sentiment d’être 100% autonome et d’avoir tout ce dont tu as besoin avec toi. L’arrivée à Ouarzazate aussi était incroyable, d’un côté ça a marqué la fin d’un long périple, d’un accomplissement personnel, et de l’autre j’ai retrouvé mes potes.

Tu regrettais d’avoir pris le vélo cargo au lieu du vélo gravel?

NON du tout, et cela m’a même motivé pour repartir au mois de mai en direction de l’Albanie.

Le départ est prévu pour le 10 mai 2021, vous pourrez suivre mes aventures sur Instagram : @mazurrre_

Publié par Christopher GJ Cooley

Cycling, wine-drinking blogger trying to learn French

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s