Brother Cycles Big Bro vélo bike-packing (version française)

Bike-packing est un terme relativement nouveau qui vise à décrire le cyclo-camping sur les routes de campagne, les pistes forestières et les sentiers de montagne. Avec la popularité de plus en plus croissante des gravel bikes, les gens ont redécouvert l’attrait de faire du vélo dans des endroits où peu de personnes ou de voitures peuvent aller. Les pneus plus gros ouvrent davantage de terrains pour le cycliste. Le bike-packing utilise l’idée du gravel bike et va plus loin en augmentant la taille des pneus. Ce type de pratique est effectué sur des vélos de montagne ou des vélos tout-terrain comme le Genesis Fugio. Combiner le camping et le vélo est une façon de profiter des deux activités à la fois. Prenant cela en considération, j’ai récemment décidé de construire un vélo dédié à la randonnée en mettant l’accent sur la capacité d’aller en hors piste. J’ai décidé de créer un Brother Cycles Big Bro pour des voyages de bike-packing à venir qui seront documentés ici, plus tard. Comme Brother Cycles est une marque anglaise, je voulais mettre un maximum de pièces anglaises en utilisant certaines parties que j’avais déjà. J’avais imaginé un schéma de couleurs pour les composants qui se marieraient bien avec le cadre Stone Gray. Au final, j’ai choisi les couleurs bleu et rouge pour rappeler les couleurs du drapeau français. Le vélo a été construit lors de la coupe du monde de football que la France a remporté, juste après le 14 juillet et pendant le Tour de France, il n’est donc pas surprenant que ces couleurs viennent à l’esprit.

Le vélo a été construit autour d’une plate-forme de pneus de 27,5+, car je vais l’utiliser sans suspension. Le choix des composants était facile. J’ai utilisé les moyeux Hope sur deux autres de mes vélos personnels. J’ai toujours pensé que les composants de vélos Hope ont le meilleur rapport qualité-prix ici en Europe. Ils sont également fraisés en Angleterre, ce qui fait que l’artisanat est excellent. Le kit de finition était un classique pour moi: les potences et les sièges de Thomson ont été longtemps mes préférés. Esthétiquement ils sont tranchants et leur durabilité est prouvée. Cette fois j’ai même pris le plaisir de mettre des barres en titane pour le confort supplémentaire sur ce vélo rigide. Pour la transmission, j’ai choisi le Shimano XT 1 × 11 qui est abordable et sans fioritures. Avec le blocage shadow sur le dérailleur arrière, Shimano a permis d’utiliser une cassette allant de 11 dents à 46 dents. Assorti à la gamme de vitesses incroyablement large à l’arrière, j’ai choisi un plateau de 34 dents à l’avant pour un pédalage rapide lorsque le terrain est plat. Cette configuration fournit toujours un rapport assez bas pour les ascensions abruptes avec un vélo chargé.

 

 

Je vais faire du vélo et du camping le week-end pour le tester. Tout ce qu’il reste à faire est de trouver les bons sacs de transport pour vélo. Bien sûr, un projet personnalisé avec notre ami Pierre-Yves de Bum Bags est en cours pour un voyage spécial à faire en février. Plus d’infos à venir sur ça. En attendant, voici une vidéo improvisée de vérification de vélo réalisée avec une bande originale de Bernard sur la harpe à bouche. Un bon moment … Profitez bien!

 

Brother Cycles Big Bro Bike-packing rig

Bike-packing is a relatively new term which aims to describe cyclo-touring on back roads, forest tracks and mountain trails. With the popularity of gravel bikes, people have rediscovered the attraction of riding bikes in places where few people or cars may go. Bigger tyres open up more terrain for the cyclist. Bike-packing takes the gravel bike model and pushes it to the next level by increasing tyre size. This type of cycling is done on mountain bikes or all-road bikes like the Genesis Fugio. Blending camping and cycling is a way to enjoy each of these respective hobbies at once. Taking this into consideration, I recently decided to build a bike dedicated to trail riding with a focus on the bike’s touring capability. I decided to build up a Brother Cycles Big Bro for some upcoming bike-packing trips which will be documented here later. As Brother Cycles is an English bike brand, I wanted to use as many English parts as I could while using some parts I had lying around. I had been imagining a colour scheme for the components that would marry well with the Stone Grey frame-set. In the end, I chose some blue and red colours to bring to mind the colours of the French flag. The bike was built up during France’s world cup run and around Bastille Day so it is no surprise these colours came to mind.

The bike was built around a 27.5+ tyre platform as I will be running it without suspension. The component choice was easy. I have used Hope hubs on two other of my personal bikes. I have always thought Hope bicycle components are the best bang for the buck here in Europe. They are also milled in England so the craftsmanship is excellent. The finishing kit was a classic for me: Thomson stems and seat-posts have been a long time favorite. Aesthetically they are sharp and their durability is proven. This time I even took the pleasure of putting on some titanium bars for the added comfort on the rigid bike. For the drive train I chose the affordable no-frills Shimano XT 1×11. With the clutch on the rear derailleur, Shimano has made it possible to utilise a cassette ranging from 11 teeth to 46 teeth. Matching the incredibly wide range of gears at the back I chose a 34 tooth chainring in the front for some swift pedaling while the terrain is flat. This set-up still provides a low enough gear for steep off-road ascents with a loaded bike.

 

I’ll be riding some trails and camping at the weekend to test it. All that remains to do is find the right bike-packing bags. Of course, a custom project with our friend Pierre-Yves from Bum Bags is in progress for a special trip to be taken in February. More info to come on that. In the meantime, here is an improvised bike check video done with a live soundtrack from Bernard on the mouth-harp. Quite a funny time…. Enjoy !

 

BIKE-PACKING LE VAL DEL ZAFÁN VIA VERDE ET LE DELTA EBRO EN ESPAGNE

Voici une petite vidéo que nous avons faite d’un voyage de bike-packing sur les routes et les sentiers de gravier autour de la région de Val del Zafán / Terra Alta / Baix Ebre en Espagne.

Départ près de Zaragosa et principalement en suivant la route cyclable Via Verde vers Alcañiz. Nous avons choisi notre propre chemin en utilisant des pistes de gravier très rocheuses à travers les paysages naturels sauvages ainsi que de plus grandes routes pour compenser quelques distances rapidement.

gravel bike packing spain

Le deuxième jour, nous avons traversé la région montagneuse de Terra Alta en traversant les collines en utilisant des chemins de terre utilisés principalement par les camions. Nous avons traversé des vergers de cerisiers et de petites villes catalanes comme El Pinell de Brai avec son bâtiment coopératif moderniste. Descendant vers l’Ebre, nous avons rejoint la Via Verde.
En suivant la direction générale de ce chemin à travers Tortosa, nous avons traversé les rizières du delta de l’Ebre jusqu’à Riumar et la mer Méditerranée.
Un petit voyage de vélo amusant et une grande zone pour off-roading avec beaucoup de chemins de gravier et de pistes à explorer. Dommage, cela n’a duré que trois jours.

Genesis gravel bike Brixton cutomised

Je roulais sur une Genesis Brixton modifiée avec des pneus Schwalbe marathon plus 700 × 32, si j’avais su qu’il y aurait autant de gravier j’aurais mis des pneus plus larges!
Si vous voulez nous parler de vélos gravel, de cyclo-tourisme ou simplement d’un bon café, venez discuter.

Bike-packing the Val del Zafán via verde and the Ebro Delta in Spain

Here is a little video we made of a bike packing trip on the roads and gravel routes around the Val del Zafán / Terra Alta / Baix Ebre area of Spain.

Starting near Zaragosa and mostly following the Via Verde cycling route towards Alcañiz. We picked our own path using very rocky gravel tracks through the wild natural landscapes as well as larger roads to make up some distances quickly.

gravel bike packing spain

On the second day we went through the mountainous Terra Alta region crossing the hills using dirt tracks used mostly by trucks. We passed through cherry orchards and little Catalan towns like El Pinell de Brai with its modernista cooperative building. Descending down to the Ebro river, we rejoined the Via Verde.

Following this path’s general direction through Tortosa we crossed through the rice fields of the Ebro Delta out to Riumar and the Mediterranean Sea.

A fun little bike-packing trip and a great area for off-roading with lots of gravel paths and tracks to explore. Too bad it only lasted three days.

Genesis gravel bike Brixton cutomised

Cycling on a modified Genesis Brixton with 700×32 Schwalbe marathon plus tyres, if I’d known there would be so much gravel I’d have put on wider tyres!

If you want to talk to us about gravel bikes, bicycle touring or just want a good coffee then come in for a chat.

Randonnée à vélo de Bordeaux à Agen

Les cyclistes les plus aguerris feront le trajet dans la journée. Mais pour un cycliste moins chevronné -comme moi par exemple-, le trajet sur 2 jours en passant par Marmande était une idée louable. C’est ce que nous avons fait à deux camarades et que nous allons vous raconter dans la suite de ce billet. Quasi 100km le premier jour (à peu de chose près) et un peu plus de 65 le second. Le trajet, et les arrêts se sont révélés très agréables. La fin du voyage nous a donné l’occasion de visiter la très belle ville d’Agen, avant de rentrer confortablement en train à Bordeaux.

Bordeaux Latresne

En partant de Bordeaux

Depuis le centre-ville, nous avons traversé le pont de pierre et pris immédiatement à droite Place Stalingrad. La direction à suivre est celle de Sauveterre-de-Guyenne, en prenant la « Voie Verte » qui nous y amène. Le paysage à la sortie de Bordeaux est principalement industriel, mais à votre droite vous croiserez des carrelets, petites maisons sur pilotis utilisées par les pêcheurs, très typiques sur les berges de la Garonne. Une fois la route abandonnée au profit de la piste, toujours en longeant la rive, vous croiserez d’impressionnantes propriétés…Mais pas pour longtemps, car il vous faudra rapidement prendre un virage serré qui éloigne de la rivière et traverser le rond-point. Cette portion se fait sur route ouverte, mais on rejoint rapidement la piste, qui est alors complètement isolée de toute circulation.

Latresne Creon

La piste cyclable de Bordeaux à Créons, qui ne commence qu’à Latresne

La piste traverse un certain nombre de villages qui longent une vieille voie ferrée à en juger par les gares encore existantes. La première d’entre elles est celle de Latresne ou l’on trouve un café, celle d’après a un robinet d’eau potable qui permet de remplir sa gourde… À Lignan de Bordeaux, la vieille gare s’appelle Bistrot de la Pimpine et celle de Sadirac a été réhabilitée en ‘Maison du Patrimoine Naturel du Créonnais’.

Le Bistrot de la Pimpine est un endroit sympa pour faire une pause-café, même si très peu de km ont été parcourus ! Un long faux-plat en descente nous amène ensuite à Créon, dont la gare propose toilettes et point d’eau pour se ravitailler. Vous y trouverez également un office du tourisme et un magasin « Vélo Station », qui loue des vélos et vous laissera gentiment utiliser sa pompe si vous manquez de quelques barres sur vos montures.

Bordeaux Creon cycle path

Creon Sauveterre

De Créons à Sauveterre

Un peu après la sortie de Créon, vous passerez par un vieux tunnel qui débouche sur une campagne aux paysages de vignes et de champs de colza. La piste est facile et en bon état, ça passe tout seul. On peut voir quelques propriétés viticoles depuis la piste comme le Chateau Haut Meyreau a Dardenac ou le Chateau Roquefort a Lugasson…

En suivant la piste, on arrive à Sauveterre-de-Guyenne plus vite que prévu. Le centre-ville est petit et ressemble à celui de Créon : de petites rues qui mènent à la place du marché, dont les commerçants bordent le tour. Il y a un ou deux restaurants où vous pouvez vous arrêter déjeuner. De notre côté, on a mangé ce qu’on avait emporté assis sur un banc, puis on est allés vers le centre-ville pour prendre notre premier petit café depuis le départ.

Sauveterre La Reole

De Sauveterre à La Réole

Pour cette petite portion, on abandonne la piste et on prend la D670 sur 14 kilomètres, ce qui n’est pas désagréable : la route est en bon état, pas trop passante et pourvue d’une bande cyclable. On croise encore des châteaux, qui peuvent être visités si vous le sentez.

La route est un peu plus dénivelée : une ou deux côtes qui sont bienvenues, car elles cassent la monotonie de la route jusque-là. La route descend ensuite assez fort jusqu’à la Réole alors faites attention que vos freins fonctionnent bien avant de vous engager ! Nous ne sommes pas restés longtemps à La Réole, mais la ville à l’air super mignonne, avec sa petite rivière en contrebas.

canal path bordeaux agen

La Reole Pont des Sables

De La Reole / Fontet à Montpouillan [pont des sables]

Il faut traverser une rivière et prendre à gauche pour rejoindre la piste cyclable. Ce sera juste après La Réole que l’on pourra trouver un endroit appelé Fontet, depuis lequel on peut rejoindre le canal de Garonne, qui combiné au canal du Midi s’étend jusqu’à la côte méditerranéenne (à Béziers).

Sur cette section, le revêtement est bon, avec juste quelques portions en gravillons.

christopher gj cooley gravel biking bike packing

Pont des Sables Marmande

Montpouillan [pont des sables] à Marmande

Si vous allez directement à Agen, cette partie du trajet peut être évitée. Nous avons traversé le canal et pédalé 5km sur la D933 jusqu’à Marmande. Nous avions un gros vent de face, et étions presque arrivés à notre objectif du premier jour donc après avoir passé le sympathique pont vers la ville, nous nous sommes accordé une bonne pinte de bière fraiche au Cœur des Remparts. C’est là où nous avions prévu de dormir grâce à warmshower.org .

C’était ma première expérience du site et notre hôte n’aurait pas pu être une meilleure publicité pour la communauté ! Elle s’appelle Danièle et elle tient un carnet avec les photos des cyclistes qu’elle a accueillis au fil des années, toutes prises avant leur départ de chez elle, dans son allée. Chaque voyageur lui laisse un petit mot, quelques-uns sont en anglais, d’autres en espagnol et même en japonais ! Elle nous a nourris avec une délicieuse soupe, sa fameuse ratatouille, avec des pâtes et du poulet, le tout arrosé avec le vin que nous avions apporté pour la remercier.

On avait une chambre chacun et elle nous a bien sûr laissés utiliser sa douche avant d’aller se coucher. Le lendemain elle nous a accueillis avec deux grands bols de café, et des tartines avec de la confiture maison. J’ai tellement adoré la confiture qu’elle m’en a offert un pot à amener avec moi.

On a écrit notre petit mot, elle nous a pris en photo dans l’allée et on a repris la route vers le canal, en reprenant la même route que pour arriver à Marmande.

A mon retour j’ai fait un “Victoria sponge cake” avec la confiture à base de gigérine (une sorte de melon) que Danièle m’a offerte.

Danièle
Danièle

Marmande Buzet

De Marmande au canal, et vers Buzet-sur-Baise

Une fois sur le canal, la piste n’est pas très variée. Il y a le canal qui passe de droite à gauche à mesure que l’on traverse des petits ponts, mais la piste suit plutôt le canal. L’eau se trouble parfois au passage d’une barque. On croise quelques personnes, qui courent, d’autres qui promènent leurs chiens, et on fait un petit signe à un cycliste que l’on croise, mais on ne peut pas dire que la route est très passante. On croise des hérons et des pics verts.

On continue sans croiser beaucoup plus de signes de vie. C’est comme si on était sur une route plus ancienne, aux abords arborés. Les arbres qui longent le canal sont bien ordonnés, espacés méthodiquement, et se reflètent joliment dans le canal dont l’eau est lisse comme de l’huile.

Quand on croise une écluse, on a envie de s’arrêter regarder s’il y a un bateau… Il n’y a pas grand-chose comme village entre Marmande et Agen, dont si vous voulez vous arrêter déjeuner ou remplir votre gourde, on vous conseille de le faire à Buzet-sur-Baise, ou il y a une sorte de marina huppée, quelques boutiques, restaurants et des toilettes publiques.

Buzet Agen

De Buzet-sur-Baise à Agen

Depuis Buzet-sur-Baise, la route est assez monotone. On commence à bien connaitre le canal ! Il a quand même une partie cool où le canal traverse une rivière sur un pont. (pic) et où les arbres nous laissent être en plein soleil. La piste en elle-même est cohérente avec la section précédente, régulière et bonne dans l’ensemble avec quelques passages de gravier et de racines sous-jacentes.

On s’est rendu compte que l’on se rapprochait d’Agen parce que la piste est soudain devenue beaucoup plus passante. L’entrée dans la ville est en elle-même assez impressionnante, car on passe à nouveau par un viaduc au-dessus d’une bien plus grande rivière. Une fois le pont passé, nous sommes presque tout de suite en ville.

Et voilà! Vous y êtes, avec on l’espère assez de temps pour profiter de cette jolie ville d’Agen.

Le mot après coup

Nous ne le savions pas au moment de notre trip, mais après avoir traversé viaduc vers Agen il y a sur la gauche un café-vélo qui a ouvert récemment. Ça vaut le coup de s’arrêter, et soutenir cette belle initiative. Ils s’appellent tout simplement Café Vélo, et ils sont situés Rue du Duc d’Orléans 47000 Agen.

http://cafe-velo.net

 

Cycle route from Bordeaux to Agen

For any serious cyclist this trip can be easily done in one day. However for an occasional rider (like myself) two days with a stop over in Marmande is a highly recommended itinerary. This is what a friend and I did and what I will describe below. The first day we did almost exactly 100km, then just over 65km on the second day. The route, and stops, proved to be highly enjoyable. At the end of the journey you get the chance to visit the beautiful city of Agen then comfortably return to Bordeaux on the train.

Bordeaux Latresne

Leaving Bordeaux

Heading out of Bordeaux we crossed the Pont de pierre (bridge) and turned immediately right at Stalingrad. There should be signs pointing the way to Sauveterre-de-Guyenne as there is a ‘Voie Verte‘ classified cycle path all the way there. Leaving Bordeaux the scenery is mostly industrial but you are flanked on the right-hand side by the Garonne and the fishing huts (known as carrelets) that stand on stilts along its banks. After jutting away from the road, the path continues down a back-road still following the river and passes some impressive mansions. Shortly after it makes a sharp turn and heads away from the river and soon there is a roundabout to cross, a very short stretch of road without a bike path then a right turn back onto the cycle path which is now completely separate from any roads.

Latresne Creon

The Bordeaux to Creon cycle path starting properly at Latresne

The bike path continues through small towns, presumably along the route of an old railway line as each village still has a platform / station. The first is as Latresne where there is cafe, further along there is another with a tap where you can top-up with water, at Lignan-de-Bordeaux the old train station is now known as the Bistrot de la Pimpine and finally at Sadirac which serves as the ‘Maison du Patrimoine Naturel du Créonnais’. The Bistrot de la Pimpine is a great track-side place to stop and grab a coffee although not much ground has been covered yet! Before reaching Creon there is a long but gentle incline. At Creon there is another old railway station to stop at with toilets and a tap to fill up your water bottles. There is also a tourist information and a ‘vélo station‘ there which rents out bikes and who will gladly let you use their pump if your tyres need a few extra bars of pressure.

Bordeaux Creon cycle path

Creon Sauveterre

Creon to Sauveterre

Not long after leaving Creon you pass through an old tunnel then out into a countryside of rapeseed and vines. The bike path is smooth and the going easy. There are a few wine chateaux just off the path including the Chateau Haut Meyreau at Dardenac and Chateau Roquefort at Lugasson. We didn’t stray from the path though and before we knew it we were already in Sauveterre de-Guyenne the town centre is small and almost identical to that of Creon, little cobbeled roads leading to a big old market square formed by the shops that make up its four sides. There are one or two restaurants if you want to stop here for lunch. We had our packed lunch on a bench then went up into the town for our first coffee since leaving.

Sauveterre La Reole

Sauveterre to La Reole

For this little section we leave the bike path and join the D670 for 14 kilometres but it is a welcome change to the bike track and the road is well surfaced and not too busy. It also passes a few wine chataux too if you do feel like paying one a visit. There are also one or two slightly bigger hills than we’ve seen so far but this also comes as a welcome change. Rolling down into La Reole is actually pretty steep so make sure your brakes are working well before heading out! We didn’t stay long in La Reole but from what we saw it looks like a beautiful little town that sits above the river looking down onto it.

canal path bordeaux agen

La Reole Pont des Sables

La Reole / Fontet to Montpouillan [pont des sables]

To get back onto the cycle path it is necessary to cross the river and then turn left. It is just outside of La Reole in a place called Fontet where we join the Canal de Garonne which combined with the Canal du Midi stretches all the way down to the Mediterranean coast at Béziers and the cycle path follows it most of the way! Along this section the surfaced path remains smooth much of the way with just a few gravel sections.

christopher gj cooley gravel biking bike packing

Pont des Sables Marmande

Montpouillan [pont des sables] to Marmande

If you are going straight to Agen then this part of the trip can be avoided. We crossed the canal and cycled 5km along the D933 up into Marmande. There was a strong headwind at this point but we were almost at our finishing point for the first day and after crossing the rather nice bridge into the city we rewarded ourselves with a cold pint of beer at the Coeur des Ramparts. We had organised to sleep the night here using warmshower.org . It was my first time using this website and our host couldn’t have been any more of a positive advertisement for the community. Her name was Danièle and  she had a scrapbook with photos of all the cycle tourists she had hosted over the last few years, she had taken a photo of each of them in her driveway before they headed off the next morning and each of them had written a little something. Some of the notes were in English others in Spanish or Japanese! She fed us with a delicious soup, her famous ratatouille served with pasta and chicken, all washed down with the wine we had brought along to say thank you. We had a bedroom each and of course before going to bed she let us use her shower. The next morning she treated us to big bowls of coffee and a breakfast of bread and home-made jam, I evidently liked it so much that she ended up giving me a pot to take with me. We left our own thank you note in her book and had our photo taken in the drive before heading back to the canal, leaving town on the same road we had come in on.

When I got home I made a Victoria sponge cake with the jam she gave me which was made from gigérine, a kind of small melon

Danièle
Danièle

Marmande Buzet

Marmande back to the canal and on towards Buzet-sur-Baise

Once back on the canal, from here the path does not vary much, if at all. There is the canal to your side which changes from left to right as you occasionally cross it on little bridges but the cycle path rarely if ever really leaves the canal. There are the still waters occasionally broken by a passing barge. We pass a few people jogging or walking their dogs and nod at fellow cyclists but this is not a busy stretch of tow-path. We see herons and woodpeckers. We continue without seeing much sign of civilisation. It is like taking another type of road, a more ancient, slower tree lined road. The trees lining the canal are regimented, evenly spaced and reflected in the mirror like waters. At the locks it is tempting to stop and watch if there is a boat passing through. There isn’t really any town between Marmande and Agen so your best bet if you want to stop for lunch or to fill up on water would be Buzet-sur-Baise, here there is a sort of fancy marina, a few shops and restaurants and public toilets.

Buzet Agen

Buzet-sur-Baise to Agen

Onwards from Buzet-sur-Baise, it is much of the same. You will get very familiar with the canal! There is a cool part where the canal passes over a river on a bridge. [pic] and shortly before and after this the trees disperse so if its sunny you are fully exposed to the sunshine. The path itself is much like the previous stretch: smooth surfaced for the most part with some gravel sections and bumpy in places due to the roots of trees pushing up through the hot asphalt. We were able to tell when we were nearing Agen because the path suddenly got much busier. The final approach to the city is itself very impressive with another, much longer water bridge crossing a much wider river. After crossing the bridge you are almost directly in the city centre. So there you are. You’ve made it, hopefully with enough time to enjoy the charming city of Agen.

Afterword

We didn’t know it at the time of our trip but as you cross the viaduct into Agen there is a recently opened cycle café on your left. Definitely worth dropping in and supporting another local business.

They are called simply Café Velo and the address is Rue du Duc d’Orléans 47000 Agen, Aquitaine

http://cafe-velo.net

 

Cafés-vélos en France

 

Le concept des cyclo-cafés existe au Royaume Uni depuis 10 ans, s’est implanté ces dernières années partout dans le monde. La combinaison de gâteaux maisons, de café du coin et la sensation d’y être comme chez soi semble séduire les cyclistes. Le concept à pris son temps pour prendre racine en France, mais on les voit depuis peu fleurir un peu partout dans l’hexagone.

Si vous êtes lecteurs de notre blog, pour savez surement que Musette bicycles & coffee est le premier Café-Vélo de Bordeaux, mais peut être ne connaissez-vous pas les autres en France. On vous invite à y faire un petit tour…

 

Cycles Get Lost 2

 

Cycles Get Lost

Lille, 84 Rue de Cambrai, 59000

@cycles_getlost

http://www.cyclesgetlost.com/cyclegetlost/acceuil.html

Jour de vélo 3

Jour de Vélo

Paris, 41 rue de Citeaux, 75012

@jourdevelo

https://www.jourdevelo.fr/

Café du Cycliste 2

Café du Cycliste

Nice, 16, Quai des Docks , 06300

Insta: @cafeducycliste_style

http://www.cafeducycliste.com/where-we-ride/le-cafe/

le cyclerie cafe poitiers

La Cyclerie Café

Poitiers, 60 Bis Boulevard Pont-Achard, 86000

Insta: @lacycleriecafe

Le Café Vélo Grenoble

Le Café-Vélo

Grenoble, 59 Rue Nicolas Chorier 38000

http://www.cafe-velo.fr/

Steel 3

Steel Cyclewear & Coffeeshop

Paris, 58, rue de la Fontaine au Roi, 75011

@steel_coffeeshop

http://shop.steelmagazine.fr/magasins

La Bicycletterie 3

La Bicycletterie

Lyon, 16 Rue Romarin, 69001

@labicycletterie

http://www.la-bicycletterie.com/

Café Vélo Agen 3

Café Vélo

Agen, rue du Duc d’Orléans, 47000

cafe-velo.net

Cycle cafés in France

The concept of a bicycle café has existed now for over a decade in the UK and has recently gone global. The combination of cake, coffee and a place to chill out seems to be something cyclists love. It took a while for concept to take hold in France, but over the last two years more and more have been popping up all over the country.

If you are reading our blog you probably know that Musette bicycles & coffee is the first ‘café vélo’ in Bordeaux but you might not know about some of these other establishments elsewhere in France. So lets take a tour de France of bike cafés!

Cycles Get Lost 2

 

Cycles Get Lost

Lille, 84 Rue de Cambrai, 59000

@cycles_getlost

http://www.cyclesgetlost.com/cyclegetlost/acceuil.html

Jour de vélo 3

Jour de Vélo

Paris, 41 rue de Citeaux, 75012

@jourdevelo

https://www.jourdevelo.fr/

Café du Cycliste 2

Café du Cycliste

Nice, 16, Quai des Docks , 06300

Insta: @cafeducycliste_style

http://www.cafeducycliste.com/where-we-ride/le-cafe/

le cyclerie cafe poitiers

La Cyclerie Café

Poitiers, 60 Bis Boulevard Pont-Achard, 86000

Insta: @lacycleriecafe

Le Café Vélo Grenoble

Le Café-Vélo

Grenoble, 59 Rue Nicolas Chorier 38000

http://www.cafe-velo.fr/

Steel 3

Steel Cyclewear & Coffeeshop

Paris, 58, rue de la Fontaine au Roi, 75011

@steel_coffeeshop

http://shop.steelmagazine.fr/magasins

La Bicycletterie 3

La Bicycletterie

Lyon, 16 Rue Romarin, 69001

@labicycletterie

http://www.la-bicycletterie.com/

Café Vélo Agen 3

Café Vélo

Agen, rue du Duc d’Orléans, 47000

cafe-velo.net

Qu’est-ce que le café de spécialité ?

Par bonheur, au cours des dernières années, les enseignes de café de spécialité à Bordeaux sont devenues de plus en plus visibles avec de plus en plus de cafés dédiés ouvrant leurs portes, et proposant le café comme élément principal plutôt qu’une boisson de fin de repas. Certains parmi vous se sont peut-être demandé ce qu’est exactement un café de spécialité, nous avons donc décidé de l’expliquer à notre façon.

Il n’y a pas de définition exacte du terme de nos jours car il est souvent utilisé pour décrire un certain nombre de phénomènes différents. Le terme a commencé à être utilisé quand il a été inventé pour décrire l’utilisation de grains de café prévenants de microclimats géographiques spécifiques, leur donnant des saveurs uniques. De nos jours, il est plus souvent utilisé pour signifier que la qualité est d’un niveau élevé et ses sources peuvent être tracées.

Production de café de spécialité

Afin de servir un café de spécialité, des précautions particulières doivent être prises à chaque étape du parcours du café, de l’usine à la tasse. Ce qui distingue le café de spécialité, c’est l’attention particulière et le suivi de la qualité à chaque étape de la vie du café … qui sont nombreuses:

La plantation – des précautions doivent être prises lors du choix de l’agriculture, du type de sol, du microclimat et de l’altitude.

La récolte – les cerises de café les plus mûres doivent être cueillies à la main pour obtenir les meilleurs résultats

ripe coffee cherries

Transformation – les fèves doivent être lavées, la peau et la pulpe doivent être enlevées et elles doivent être séchées, avec un soin particulier apporté au processus de séchage capricieux.

[Transport / expédition]

La torréfaction – elle doit être à la bonne température et pendant une durée parfaite pour en extraire le maximum de saveur.

Meulage – sélectionner la bonne taille de mouture pour les différentes utilisations est impératif, ainsi que le choix de mouture la plus fraîche, juste quelques secondes avant infusion.

Brassage – même au stade final, un grand nombre de variables entrent en jeu et doivent être surveillées, telles que la qualité de l’eau, la température de brassage, le ratio café / eau, etc,.

Chez Musette, « spécialité » signifie qu’un soin particulier a été apporté à chaque étape du processus afin de garantir le meilleur produit final. Dit simplement, la preuve est dans le goût: le café de spécialité a un goût unique. La spécialité peut également désigner les personnes impliquées dans la production du café à chaque étape. Ce qu’ils font est un domaine dans lequel ils se spécialisent et se concentrent, c’est leur domaine d’expertise, c’est leur spécialité!

 

What is speciality coffee?

Thankfully over the past few years signs for speciality coffee in Bordeaux have become increasingly visible with more and more dedicated coffee shops opening their doors and offering coffee as the main event rather than a mere afterthought to a meal. Some among you however might have asked yourself what speciality coffee is exactly, so we have decided to put it into our own words here.

There is no exact definition for the term these days as it is used often and to describe a number of different phenomena. The term started being used when it was coined to describe the use of coffee beans that come from special geographic microclimates giving them unique flavour profiles. Nowadays it is more often used to mean that the quality is of a high standard and its sources can be traced.

Producing speciality coffee

In order to serve a speciality coffee, special care needs to be taken at every stage of the coffee’s journey from plant to cup. What sets speciality coffee aside is the special attention and monitoring of quality at each stage of the coffee’s life… and of those there are many:

Planting – care must be taken in selecting the plant husbandry, soil type, microclimate and altitude.

Harvest – the ripest coffee cherries must be hand picked for the best results.

[transportation]

ripe coffee cherries

Processing – the beans must be washed, the skin and pulp must be removed and they must be dried, with extra care give to the temperamental drying process.

[transportation / shipping]

Roasting – the roast must be at the exact right temperature and for the perfect amount of time to extract the fullest flavour.

Grinding – selecting the right size of grind for the specified use is imperative, as of course is the freshest of grind, just seconds prior to brewing.

Brewing – even at the final stage there are a huge number of variables that come into play and must be monitored such as water quality, brewing temperature, coffee to water ratio etc.

For us here at Musette ‘speciality’ means that special care has been taken at each step of the process to ensure the best final product. Put simply, the proof is in the taste: speciality coffee has a special taste. Speciality can also refer to the people involved in the production of the coffee at every stage. What they do is an area they specialise in and focus on, it is their area of expertise, it is their speciality!